La châtaigne, merveille de la nature

L’automne est une saison particulièrement appréciée des gourmands pour ses saveurs et ses couleurs qui viennent garnir nos tables.

Si elle peut effrayer de prime abord sous sa carapace piquante, la châtaigne se révèle être d’une grande douceur sous sa fine pellicule marron brillant, tant au niveau du goût que du touché ! Et nous sommes nombreux chaque année à guetter son arrivée sur les étals !

Qui est-elle

Marron ? Châtaigne ? Tous deux issus du châtaignier, nous avons parfois tendance à les confondre. Il est vrai que leur différenciation est assez subtile :

  • Le marron est une châtaigne dont la chair blanche n’est pas cloisonnée dans la fine couche de peau beige, et sa bogue ne contient qu’un seul fruit ;
  • La châtaigne est quant à elle recouverte d’une peau brunâtre amère, et chaque bogue épineuses contient plusieurs fruits.

La châtaigne n’est ni un féculent comme la pomme de terre, ni un oléagineux comme l’amande, mais un akène ! Comprenons par là qu’il s’agit d’un fruit sec, dont la graine unique n’est pas soudée à son enveloppe. De plus, l’akène ne s’ouvre pas pour se vider de son contenu. La châtaigne renferme de nombreuses sources de bienfaits pour la santé, comme la plupart des fruits secs. Selon plusieurs études épidémiologiques, la châtaigne aurait un effet sur le cholestérol, les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 *. Source passeportsante.net

Au niveau nutritionnel, la châtaigne est riche en fibres, en fer, en vitamine C et en magnésium, mais est aussi cependant riche en glucides et pauvre en protéines. La castanéiculture est un travail très méticuleux ! Si certains châtaigniers peuvent atteindre mille ans, il faut cependant veiller à chouchouter cet arbre thermophile (entendons par là qu’il a besoin de soleil et de chaleur, et d’une terre humide surtout au lendemain de la saison estivale). La plantation se fait sur la période octobre – décembre, et la floraison de mai à juillet. La récolte se fait au début de la saison automnale, mais en réalité, tout dépend des saisons précédentes mais aussi du terrain sur lequel le ou les châtaigniers se situent. Alors on enfile ses meilleures chaussures et on se munit d’un bâton pour être dans des conditions optimales de ramassage !

Comment la consommer

Nature ou incorporée dans des recettes élaborées, la châtaigne est un véritable régal qui permet de varier les plaisirs. Qu’elle soit cuite à l’eau, grillée au feu, en velouté ou en accompagnement, la châtaigne est toujours une bonne idée ! Elle convient parfaitement aux plats froids et chauds, aux desserts et aux sauces.

Sous forme de farine, elle agrémentera tartes et autres gâteaux avec un goût doux et délicat qui saura vous séduire !

Velouté de châtaignes et poireaux aux éclats de noisettes

Courge farcie au quinoasotto, champignons et châtaignes

Soufflé aux châtaignes et aux carottes

Tartelettes Mont-Blanc au cœur de myrtilles

 

Quelques recettes à base de châtaigne
Quelques recettes à base de châtaigne

 

Markal et la châtaigne

Chez Markal, on adore les châtaignes, parce qu’elles sont bio et locales ! Idéal non ? Depuis une dizaine d’année, nous construisons une filière de qualité avec un producteur situé en Ardèche, . Markal bénéficie de l’ « AOC châtaigne d’Ardèche »  car ici, la châtaigne est traitée en véritable reine !

Articles sur le même sujet

Commentaires (1) :

  1. Mme CISSOKO -

    Plusieurs informations qui m’ont réellement permis de mieux l’origine et le service de cette nature.

Répondre