Et le sucre dans tout cela ?

Et le sucre dans tout cela ?

Les méfaits du sucre ne sont plus à démontrer : obésité, troubles associés au syndrome métabolique comme l’hypertension artérielle, les niveaux de triglycérides et de « mauvais » cholestérol élevés, le diabète de type 2, installation d’une acidose chronique, mais aussi phénomène d’addiction …

Le plus souvent, pour éviter totalement de sucrer, j’ai recours à des petites astuces comme introduire des aliments naturellement sucrés et doux : raisins secs ou baies de canneberge, épices telles que la cardamome ou la cannelle, « lait » de noisettes, farine de châtaigne

Car ce qui est important, dans le cadre d’une alimentation saine, c’est de parvenir à « décrocher » de ce besoin de sucré pour, progressivement, aller vers des saveurs douces naturellement qui, de plus, dénaturent moins le produit car trop de sucre tue le goût !

Cependant, pour satisfaire les plus exigeants des becs sucrés, j’opte pour des alternatives comme les sirops d’agave ou d’érable dont l’index glycémique est bas à modéré, le sucre de coco, des purées de fruits de la consistance de la confiture dont le sucre de canne a été remplacé par un jus concentré de raisin, ce qui permet d’adoucir la préparation tout en équilibrant son index glycémique.

 

Article rédigé par Christine Calvet

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre