Les Journées Européennes du Patrimoine … à notre sauce !

journées européennes du patrimoine

Cette année se déroule la 32e édition des Journées Européennes du Patrimoine, qui ont pour thème « Le XXIe siècle, une histoire d’avenir ». L’occasion pour nous, esprits épicuriens et gourmands, de mettre en avant non pas notre patrimoine architectural, mais culinaire !

En effet, tous les prétextes sont bons, après tout, pour mettre en avant la richesse de notre territoire, et découvrir des entremets et des spécialités locales qui nous viennent de l’histoire du terroir.

 

Un répertoire de spécialités

Voilà qui serait pratique ! Car si découvrir sa région c’est bien, la goûter c’est mieux !

Le département de la Drôme, où se situe Markal, regorge de trésors culinaires tels que le Nougat de Montélimar, les ravioles du Royans, les lunettes de Romans, et bien d’autres encore !

Mais la Drôme dispose surtout de produits qui permettent de donner une touche savoureuse à nos plats, ce qui leur permet de se démarquer :

* Le miel, qui permet de cuisiner de délicieux gâteaux comme le pain d’épice ;

* L’olive noire, qui relève le goût de nos plats et de nos apéros, comme dans cette recette du cake aux olives noires ;

* Les marrons, qui s’adaptent aux recettes sucrées et salées, comme pour accompagner une lotte en vapeur ;

* Les noix, qui apportent du croquant dans des recettes fondantes comme le chausson aux pommes.

 

Une relance du bio

Mais c’est aussi le moment adéquat pour évoquer une problématique qui nous dépasse malheureusement trop souvent : notre rapport à l’agriculture et à l’environnement.

« Tu ne sais pas où tu vas si tu ignores d’où tu viens »

Plus que jamais ce proverbe prend son sens, et nous fait prendre conscience que les décisions prises aujourd’hui seront décisives pour demain.

L’agriculture a fortement évolué au cours du XXe siècle, employant des techniques de travail au détriment de l’environnement, qui, alliées aux enjeux actuels (entendons par là pollutions, changements climatiques, pesticides …), ne tendent pas vers une durabilité pourtant essentielle.

Heureusement, d’autres voies se dévoilent (et parfois résistent), et montrent qu’une autre agriculture est possible, comme c’est le cas de l’agriculture biologique.

En privilégiant de bons produits estampillés AB, nous protégeons à la fois notre planète, mais aussi notre organisme ! De quoi affronter les saisons en retrouvant le gout authentique de la nature, combat qui se joue dans notre assiette !

 

Le saviez-vous ?

C’est en 1927 (oui, déjà !) qu’ont été posées les premières bases de l’agriculture bio-dynamique. Cette dernière contestait le développement chimique et industriel de l’agriculture en favorisant un modèle ancestral du travail de la terre !

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre