Conseils de conservation

Quelques astuces sont indispensables à connaître pour conserver ses fruits et légumes bio le plus longtemps possible.

  • Les conserver à température constante (éviter les changements de température entre frigo, cave et température ambiante),
  • Au frigo, bien les conserver en bas, dans le bac à légumes,
  • Conservés dans le bac à légumes, séparer les légumes avec des feuilles d’essuie-tout.

Mangez les épluchures, c’est plein de bonnes choses !

Consommer ses épluchures pour éviter le gaspillage

Et oui, l’avantage de manger des fruits et légumes bio est qu’ils ne sont pas en contact avec les pesticides. Une fois rincés pour enlever les poussières et autres impuretés, vous pouvez consommer sans crainte les peaux et zestes de vos fruits et légumes bio.

Et surtout, ne vous en privez pas, car c’est là que se trouvent 25% à 50% des vitamines et antioxydants.

Acheter en vrac

L’achat de produits en vrac (céréales, biscuits, sucres, légumineuses…) a de multiples atouts. Dans un premier temps, il vous permet d’acheter la quantité dont vous avez réellement besoin (et donc d’éviter le gaspillage alimentaire).

Dans un second temps, les produits en vrac, sont bien souvent moins chers car pas de conditionnement.

Ils vous permettent donc de réduire vos déchets d’emballage, car vous pouvez utiliser des conditionnements réutilisables.

Consommer de saison

Le choix de produits de saison vous permettra de consommer des produits aux qualités gustatives optimales, mais également d’acheter des produits bio au meilleur prix.

En consommant de saison, vous ferez un choix pour vous, votre assiette, votre porte monnaie, mais aussi pour la planète.

Calendrier saisonnalité fruits et légumes

Ajouter goûts et saveurs à toutes vos recettes

Nous avons à tort, pris l’habitude de consommer trop salé, en pensant que cela permet de relever le goût des aliments.

Nous avons donc une astuce à vous dévoiler pour rehausser la saveur de tous vos plats. Pour réduire votre consommation de sel, pensez plutôt à agrémenter vos plats d’épices naturelles (cannelle, clou de girofles…), d’herbes aromatiques, de fleurs, ou, pour encore plus d’originalité, du thé !

Alterner vos sources de protéines

La surconsommation de protéines animales est un fait. Elle a pour conséquences de nombreuses maladies cardiovasculaires, mais aussi des contraintes environnementales.

Attention, nous ne vous conseillons pas de devenir végétarien, mais d’altérner vos sources de protéines pour diversifier votre alimentation !

Les légumineuses (lentilles, haricots, pois cassés) seront donc vos alliés, sans oublier le soja à consommer sous toutes ses formes.