Toute l’actualité de l’éco-food – Janvier

Oxfam épingle l’industrie agroalimentaire

Avec sa campagne «  La face cachée des marques« , l’ONG frappe un grand coup. Après un an et demi d’enquête, elle dévoile les (contre)-performances des plus grosses compagnies en matière de Responsabilité sociale et environnementale (RSE). Oxfam a notamment dressé un tableau qui évalue, marque par marque, les politiques d’approvisionnement agricole. Critères retenus : la transparence de l’entreprise, la condition des femmes, des ouvriers agricoles et des petits producteurs, la gestion des terres, de l’eau et des questions climatiques. Les conclusions sont si préoccupantes qu’une trentaine d’investisseurs ont réagi, en invitant les principaux industriels à s’engager dans une  » course à l’excellence » socio-environnementale.

Un nouvel outil pour analyser le cycle de vie des aliments

L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) d’un produit permet notamment de quantifier les impacts environnementaux et d’optimiser la production. Mais que faire face à l’insuffisance de données fiables concernant les aliments et les boissons ? D’autant que la demande est de plus en plus forte. D’où l’idée du centre de recherche Agroscope et du cabinet d’expertise Quantis de constituer une base de données actualisée et exhaustive : la  » World food LCA database ». Elle comprendra à terme (2015) les inventaires de plus de 200 produits d’origine animale et végétale.

Salmoniculture : vers une filière durable ?

L’industrie du saumon d’élevage est souvent montrée du doigt. Dernière dénonciation en date : une enquête retentissante d’Envoyé Spécial. En cause : les pollutions et les risques sanitaires de la pisciculture intensive. Une quinzaine d’entreprises du secteur viennent donc de lancer la démarche Global Salmon Initiative (GSI). Soutenue par le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), cette initiative vise à réduire l’impact des élevages sur les milieux sensibles. Les membres du GSI s’engagent à améliorer le respect des normes de l’Aquaculture Stewardship Council (ASC) ainsi que la prévention des risques de virus dans leurs fermes. Ils vont également augmenter la part végétale dans la nourriture des saumons afin de préserver les ressources marines.

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre