Toute l’actualité de l’éco food

luttons contre le gaspillage

Seuls les sacs biodégradables ou réutilisables seront désormais autorisés.

Pour lutter contre le gaspillage, la pollution et favoriser l’économie circulaire une nouvelle loi bannit les sacs plastiques à usage unique des caisses des magasins. Une initiative de bon sens qui ne vise pas les sacs compostables constitués de matières biosourcées, (à base de matière végétale comme l’amidon par exemple), ni les sacs en plastique réutilisables vendus sur les points de vente, ni ceux composés de papier (pour les céréales, fruits et légumes en vrac notamment) ou de tissu. Dès janvier 2017 l’interdiction sera étendue à d’autres emballages tels que les blisters qui accompagnent la publicité ou les journaux. En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique d’être interdite, sauf celle compostable.

Le premier supermarché de restes alimentaires a ouvert au Danemark.

Il n’est pas seulement destiné aux faibles revenus comme l’explique son fondateur qui tient à ce que le lieu ressemble aux grandes surfaces les plus modernes. Du reste, la princesse Marie de Danemark l’a elle même inauguré. Elle en a profité pour dénoncer des normes de production qui, à force de se complexifier, finissent par être vidées de leur efficacité tout en renforçant le gaspillage. Emballages endommagés, DLC dépassées etc. : les produits coûtent 30 à 50% moins cher qu’ailleurs. Cerise sur le gâteau, le projet a été financé par les citoyens eux-mêmes, grâce à une campagne de financement participatif qui a permis de lever 133.000 euros.

La plus grande cantine solidaire au monde totalement convertie au bio

Située au temple sikh d’Amritsar en Inde, cette cantine s’est intégralement convertie au bio : les 100.000 repas par jours, servis 24h/24, 7jours/7 sont désormais issus de l’agriculture biologique. La foule permanente qui circule dans ce temple compose un flot continu et a de quoi impressionner. A l’intérieur s’alignent d’immenses rangées de personnes assises qui prennent leur repas : toutes les générations et toutes les religions sont assises au même niveau sur le sol couvert de tapis. L’un des animateurs du mouvement sikh pour la protection de l’environnement estime que les 30.000 lieux de culte de la région indienne du Penjab pourraient imiter le temple d’Amritsar et ne cuisiner que des repas bio. Tout le monde n’a-t-il pas le droit à une alimentation saine ?

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre