Les bénéfices d’une alimentation bio pour les sportifs

Demandez aux plus grands sportifs, ils vous répondront que l’alimentation est l’une des clés de leur réussite… et nombre d’entre eux misent déjà sur une alimentation bio, saine, voire végétale pour booster bien-être et performance. On fait le point ?

Augmenter le bien-être et la performance grâce à l’alimentation bio

Si l’assiette des sportif.ve.s n’est pas l’unique levier de performance, il s’agit de l’un des plus simples à mettre en place. Offrir à l’organisme un maximum de nutriments consiste à lui fournir plus de ressources : bien nourri, il récupère mieux, performe plus, se blesse moins, se répare plus vite. Au-delà de la performance, une alimentation saine impacte d’ailleurs l’intégralité de la qualité de vie, de la digestion jusqu’au sommeil, améliorant ainsi la concentration, l’énergie, la régularité ou les défenses immunitaires.

La bonne méthode pour optimiser votre assiette ? Moins d’aliments à impact négatif, plus d’aliments à impact positif. Moins de pesticides, d’additifs, de sucres raffinés et de produits industriels qui peuvent perturber le bon fonctionnement de l’organisme, donc, et plus de nutriments qualitatifs facilement assimilables qui à l’inverse, le stimulent. Une alimentation bio, donc, riche et variée, voire pour certain.e.s végétarienne, végétalienne ou sans gluten.

Alimentation bio, chacun.e son régime !

Il n’existe pas un seul et unique régime alimentaire pour sportif.ve.s, mais un régime pour chaque sportif.ve. Le véritable secret n’est donc pas d’adopter un régime aveuglément, mais de choisir celui qui s’adapte le mieux à chaque sport, à chaque profil, à chaque mode de vie. Et dans tous les cas, de le baser sur des aliments bio de qualité, riches en nutriments mais faibles en substances toxiques. Pour mémoire…

  • Le régime végétarien exclut la chair animale comme la viande, le poisson ou les fruits de mer.
  • Le régime végétalien exclut tout produit issu de l’exploitation animale comme les produits laitiers, le miel ou les œufs. Attention à la nuance, le véganisme désigne le mode de vie appliquant la même logique à tous les niveaux : habillement, cosmétiques etc.
  • Le régime sans gluten, quant à lui, exclut ces protéines présentes dans le blé ou d’autres céréales, potentiellement à l’origine de réactions inflammatoires.

Le B.A. BA de l’alimentation bio sportive

Concrètement, juste avant ou pendant l’effort, misez sur l’énergie de la banane, des fruits secs comme les noix, les raisins secs et les amandes, des barres de céréales ou du yaourt de soja… bios, vous l’avez compris.

Pour optimiser la performance ou la récupération avant ou après le sport, optez pour un repas complet et équilibré : des glucides à index glycémique bas comme le riz, les flocons d’avoine ou les légumineuses + des protéines, comme les viandes blanches ou le poisson bio, les œufs pour les végétariens, les graines ou le tofu pour les végétaliens + de bons gras riches en oméga 3, comme les poissons gras ou les huiles végétales + des fruits et légumes bio, locaux, de saison sous toutes leurs formes, en compotes, jus, smoothies, crudités ou cuisinés !

Les grands sportifs et l’alimentation

Ils sont nombreux, ces sportif.ve.s de haut niveau à avoir choisi des régimes alimentaires spécifiques, comme l’a récemment démontré le documentaire The Game Changers. Parmi eux ? Arnold Schwarzenegger, Carl Lewis, Lewis Hamilton, Sylvie Guillem, Scott Jurek, Emilie Forsberg, Hannah Teter, Bode Miller, Venus Williams… tous végétariens ou végétaliens. Jo-Wilfried Tsonga, LeBron James ou Novak Djokovic ont également opté pour le sans gluten. Et vous ?

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre