Comment limiter le gaspillage alimentaire ?

STOP

Dix millions de tonnes de nourriture terminent à la poubelle chaque année. Et si on agissait ? Pour un bénéfice personnel, économique, éthique et environnemental, adoptez quelques réflexes simples au quotidien : de la cuisine jusqu’au compostage, le gaspillage alimentaire est loin d‘être une fatalité !

1. Faire des listes de courses

Limiter le gaspillage alimentaire commence par la liste de courses. Préparez-la avant de partir en fonction du contenu des placards et du réfrigérateur, vous éviterez les produits en double, limiterez les achats impulsifs… et au passage, réduirez le budget courses, puisque gaspiller des aliments revient à gaspiller de l’argent.

2. Planifier les menus

Vous ne sortez pas sans liste de courses ? Envisagez de prévoir les menus à l’avance. L’astuce permet de gagner du temps au moment de cuisiner, d’ajuster les quantités achetées et de limiter ainsi les restes… donc le gaspillage alimentaire. Encore mieux, passez au batch cooking en préparant plusieurs menus en une fois pour une alimentation saine, bio et maison, une belle astuce anti-gaspi. Par exemple ? Établissez les menus de la semaine à l’avance en choisissant des recettes à base des mêmes ingrédients : les champignons lavés et émincés le dimanche entreront dans la composition du porridge salé, de la tarte à la courge butternut et du pain farci aux lentilles… lentilles qui cuites en même temps en quantité, serviront également à cuisiner une salade d’endives ou un curry d’amarante.

3. Congeler pour une alimentation anti-gaspillage alimentaire

Plutôt que de les laisser vieillir au frigo, congelez les restes pour un prochain repas. Si les fruits et légumes mûrissent trop vite, coupez-les en dés et congelez-les, ou faites-les cuire en purée au préalable : la plupart des produits d’alimentation se congèlent, bio ou non, à l’exception des produits déjà décongelés et des aliments très riches en eau comme les tomates ou la pastèque. En revanche, la tomate réduite en sauce se congèle et la pastèque mixée en glace, aussi !

4. Valoriser les restes

Les restes sont trop peu nombreux pour être congelés ou le congélateur déjà plein ? Découvrez la cuisine des restes. Les fanes se transforment en soupe ou en pesto, les restes de céréales en gratin ou en salade, ceux de légumes en sauce ou en farce… et les smoothies, tartes, quiches, pizzas, boulettes ou croquettes sont également des spécialistes du recyclage de restes.

5. Surveiller les dates… sans excès

Achetez des produits à dates de péremption courtes si vous les consommez dans les jours suivants, vous leur éviterez de finir à la poubelle… d’autant que les magasins spécialisés prévoient des rayons à prix réduits pour les produits qui approchent de la date limite. À l’inverse, préférez-les éloignées pour les produits qui risquent de patienter. Placez les plus courtes à l’avant du frigo et surtout, détaillez-les : la DLC ou date limite de consommation indique « à consommer jusqu’au… », la DLUO ou date limite d’utilisation optimale stipule « à consommer de préférence avant le… ». La première est à respecter scrupuleusement, à l’exception de certains produits laitiers qui peuvent dépasser de quelques jours. La seconde, en revanche, peut être dépassée sans danger pour la santé, inutile de jeter !

6. Penser aux invendus

Une autre astuce anti-gaspi ? Les applications sur smartphone ou tablette dédiées aux invendus des commerçants. Too Good To Go, OptiMiam ou Phenix proposent des paniers-surprise composés des invendus du jour qui ne peuvent être remis en vente le lendemain, des fruits et légumes du primeur jusqu’aux viennoiseries des boulangeries, plats préparés du traiteur ou produits proches de leur DLC des supermarchés. Résultat, des prix réduits, un menu surprise et moins de gaspillage !

7. Optimiser la conservation

Si le réfrigérateur est une belle arme anti-gaspillage alimentaire, mieux vaut tout de même l’organiser pour bien conserver. En résumé ? Retirez les emballages et évitez de trop charger les clayettes afin de laisser l’air circuler. Conservez les produits d’origine animale, les plats préparés et aliments frais dans la zone froide. Les fruits et légumes se conservent quant à eux dans le bac à légumes et les œufs, le lait ou le beurre dans la porte.

8. Composter pour limiter le gaspillage alimentaire

Dernier rempart avant la poubelle, le compost ! Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions de compostage pour recycler plutôt que de gaspiller, dont des composteurs d’appartement capables de transformer certains restes en engrais pour les plantes d’intérieur. Il vous suffit de choisir la solution la mieux adaptée à votre cas de figure.

Articles sur le même sujet

Commentaires (0) :

Répondre